BELGIQUE

Équipe de Belgique pour l’Euro

Lire la suite

C’est peut-être l’année où la Belgique va enfin tenir toutes ses promesses. Après avoir trôné au sommet du classement de la FIFA pendant ce qui semble être une éternité, ce pourrait être l’été où la Belgique parvient à faire mieux que sa finale en 1980 en remportant le trophée européen.

Le sélectionneur a la chance de disposer de l’une des équipes les plus talentueuses du football international. Il peut s’appuyer sur des joueurs vedettes qui évoluent dans certains des plus grands clubs nationaux de la planète, notamment le Real, Chelsea, Dortmund, City et l’Inter. L’équipe peut se targuer d’un niveau de jeu incroyable, que la Belgique attendait depuis plus d’une génération, et il n’est pas étonnant de voir la majorité de ses meilleurs joueurs évoluer dans les plus grands championnats européens.

La Belgique s’est qualifiée pour l’Euro avec brio, en remportant ses 10 matchs du Groupe I. Ils ont notamment surclassé la Russie, l’Écosse et Chypre à domicile comme à l’extérieur, sans parler des victoires faciles contre le Kazakhstan et Saint-Marin. Fait remarquable, la Belgique n’a encaissé que trois buts sur son chemin vers l’Euro. Ils ont marqué 40 buts lors des qualifications, soit une moyenne de quatre par match. Et si les stars chevronnées ont fait le plus gros du travail, elles ont été aidées par de jeunes talents qui ont rejoint l’équipe.

Il est difficile d’intégrer autant de talents offensifs dans l’équipe belge pour l’Euro. Le sélectionneur se charge de ce problème en déployant un système en 3-4-3 qui s’appuie sur l’unité défensive de ses trois défenseurs centraux, et sur des ailiers qui se replient lorsque cela est nécessaire. Au milieu du terrain, un homme est chargé des tâches défensives, tandis que les autres sont libres de soutenir les attaquants.

Avec un effectif d’une telle profondeur, le seul problème de la Belgique pourrait être la pression. Les supporters belges ont pu observer le succès récent de leurs voisins français et ils ont envie de vivre les mêmes émotions. La Belgique s’est inclinée face à la France en demi-finale de l’édition 2018 il y a trois ans, mais elle n’a rien à envier aux Bleus.

Cet été, la Belgique jouera ses matchs de groupe à Copenhague et à Saint-Pétersbourg. Ils sont largement favoris pour sortir d’un groupe comprenant aussi le Danemark, la Russie et la Finlande. En remportant le Groupe B, ils affronteraient l’une des meilleures équipes classées troisièmes en huitième de finale à Bilbao.

Les attentes sont élevées pour ce qui est considéré comme la « génération dorée » de la Belgique, surtout si l’on considère qu’il s’agit peut-être du dernier tournoi majeur pour certains de ces joueurs. Ils ont perdu contre le Pays de Galles en quart de finale lors du dernier championnat d’Europe, pour leur première apparition dans ce tournoi depuis qu’ils ont accueilli la phase finale en 2000. Cinq ans de progression plus tard, le sélectionneur a maintenant pour objectif de mettre la main sur le trophée que la nation espère avec tant de ferveur.